Innovation

Un nouveau modèle de soins de santé primaires

En raison de sa population vieillissante et des défis uniques auxquels elle fait face, notamment un usage excessif des services des urgences, la province du Nouveau-Brunswick se trouve à une étape charnière de son parcours en matière de soins de santé. 

Le système de soins de santé a de solides assises, mais un changement s’impose. Nous voyons comment les services déjà en place — services d’urgence médicale, soins à domicile et télésoins — peuvent être collectivement mis à profit pour améliorer l’accessibilité aux soins de santé primaires et la prestation de ces derniers, et rendre le système plus convivial pour les patients et leur famille. 

Innovation-short-1.png#asset:96:shortStory

Nous sommes fiers d’avoir signé, en 2016, un protocole d’entente avec le gouvernement du Nouveau-Brunswick afin d’explorer la possibilité de regrouper Ambulance Nouveau-Brunswick, le Programme extra-mural et Télé-Soins 811 sous une même organisation coordonnée dirigée par Services de santé Medavie. En examinant, en redéployant et en améliorant les ressources existantes en soins de santé primaires, nous pouvons trouver des possibilités dans le système de soins de santé pour offrir de meilleurs soins aux patients. Ainsi, nous contribuons à bâtir une province plus saine en offrant aux Néo-Brunswickois les bons soins, par les bons fournisseurs, au bon endroit et au bon moment.

Citations:

« En coordonnant mieux les ressources et en tirant pleinement parti du talent et du dévouement dont font actuellement preuve les professionnels des soins de santé, nous pouvons améliorer la capacité du système et la santé des personnes en plus d’assurer la prestation des soins, par le bon fournisseur de soins, au bon endroit et au bon moment. »

– Erik Sande, président, Services de santé Medavie

Formation et soutien spécialisés en matière de santé

C’est par la gestion des régimes de soins de santé que nous pouvons constater que les maladies chroniques ont une incidence importante sur la vie des Canadiens, mais aussi que nous avons la chance d’agir. Le fait d’avoir à gérer une maladie chronique comme le diabète affecte la personne atteinte pour toute sa vie, autant à la maison qu’au travail. Notre approche de la gestion des maladies chroniques consiste à mettre la personne en relation avec les outils, les ressources et les professionnels de la santé pouvant l’aider à mieux gérer son trouble de santé. Elle pourra ainsi en apprendre plus sur ce dernier afin d’améliorer ses soins personnels grâce à des conseils provenant de notre réseau national de spécialistes, comprenant des inhalothérapeutes, des éducateurs agréés en diabète, des infirmiers et des pharmaciens.

De plus, en 2015, nous avons investi dans un programme pluriannuel d’intervention visant le changement de comportement. En collaboration avec le Toronto Rehabilitation Institute, nous soutenons une recherche portant sur les outils de gestion et de prévention s’adressant aux personnes à risque de développer un trouble de santé chronique. Nous ne voulons pas qu’offrir des garanties, nous voulons améliorer la qualité de vie des Canadiens, au travail comme à la maison.

Bien vivre grâce à l’encadrement en santé

La Fondation Medavie pour la santé est un incubateur d’idées novatrices; elle nous permet d’essayer de nouvelles choses ainsi que d’adapter et d’évaluer celles qui fonctionnent. Dans la liste des idées qui fonctionnent se trouve le partenariat entre Diabète Canada et le programme Live Well!/Bien Vivre! au Nouveau-Brunswick. Le programme a recours à une approche communautaire visant la prévention et la gestion du diabète de type 2 au moyen de conseillers en santé qui travaillent directement avec les personnes pour les aider à apporter des changements à leur mode de vie, comme l’intégration d’une alimentation saine et de l’activité physique. En fait, le programme Live Well!/Bien Vivre! fonctionne tellement bien qu’en 2017, il s’étendra à l’échelle de la Nouvelle-Écosse pour y soutenir les personnes d’ascendance africaine.

Gestion des maladies chroniques

50 % des Canadiens vivent avec au moins une maladie chronique

67 % de tous les coûts directs en soins de santé sont attribuables au traitement des maladies chroniques

  • N’est-ce pas là une motivation pour travailler ensemble et favoriser des approches qui renverseront cette tendance?