Nos gens. Leurs histoires.

Chaque jour, l’équipe de Medavie, qui compte plus de 8 000 professionnels et professionnelles, travaille à améliorer le bien-être de la population canadienne. Joignez-vous à nous alors qu’ils racontent leur histoire et illustrent comment nous remplissons notre mission et incarnons nos valeurs. Ce sont ces personnes qui font de Medavie l’entreprise qu’elle est aujourd’hui.


Doug Pamment
Travailleur paramédical en soins primaires
Nord du Canada

2005 Tunic
Garde de la reine

Il a fait partie de la garde de la reine à Buckingham Palace et à la Tour de Londres. Il a pris part à des combats terrestres en tant que fantassin en Afghanistan, en Irak et au Kosovo. Et lorsque Services de santé de Medavie a lancé un appel pour trouver des travailleurs paramédicaux désireux d’utiliser leur expertise pour répondre aux besoins médicaux continus et aux urgences des patients et des patientes dans certaines des régions les plus au nord de notre pays, Doug Pamment a répondu à l’appel.

Au cours des deux dernières années, Doug a fait partie d’une équipe de travailleurs paramédicaux qui fournit des soins directs aux patients et des consultations en dehors des hôpitaux dans le nord du Canada. Il apporte son aide aux programmes de soins de santé locaux et une capacité d’intervention rapide en travaillant aux côtés des infirmières employées par la Direction générale de la santé des Premières Nations et des Inuit. Ils desservent environ 30 collectivités rurales et éloignées, dont la population varie de quelques centaines à quelques milliers d’habitants.

IMG 0047
« La nuit est magique »

Un modèle différent de soins de santé

« Chaque seconde passée dans ces communautés a été une expérience extraordinaire », déclare Doug, ajoutant « qu’on ne s’y ennuie jamais » et que « la nuit est magique », en référence aux aurores boréales qui dansent souvent dans le ciel nocturne.

Les travailleurs paramédicaux comme Doug sont les acteurs d’un modèle évolutif de santé mobile intégré qui permet à un plus grand nombre de Canadiens et Canadiennes d’obtenir les soins dont ils ont besoin, quand et où ils en ont besoin.

Le travail de Doug dans le Nord est légèrement différent des soins de santé de première ligne dispensés dans d’autres régions du Canada. Au lieu de foncer sur les lieux d’une urgence tous gyrophares allumés et sirènes hurlantes, Doug et les autres ambulanciers travaillent en étroite collaboration avec les professionnels de la santé locaux dans les cliniques médicales communautaires afin de fournir un large éventail de services de médecine familiale. « Dans le Nord, que ce soit pour un orteil cassé ou une crise cardiaque, c’est nous que venez consulter. On vous soigne de la tête aux pieds. »

« Lorsque les patients viennent nous voir, nous procédons à une évaluation. Nous commençons par nous présenter, nous demandons s’ils ont des allergies et quel est leur principal problème, puis nous nous mettons au travail du mieux que nous pouvons. »

S’adapter à une nouvelle zone de confort

Les expériences passées de Doug lui ont fourni un bagage unique qui lui a permis d’étendre sa zone de confort et ses compétences, afin de pouvoir aller au-delà du rôle traditionnel de travailleur paramédical.

Au cours de ses missions de combat, Doug a déjà passé une nuit à dormir à côté d’un char d’assaut, sous une couverture d’armure métallique, alors que la température dépassait les 38 °C. Une autre fois, il a passé la nuit sur le flanc d’une montagne autrichienne, à quatre mètres de profondeur dans la neige par -30 °C, dans le cadre d’un exercice de simulation d’avalanche.

C’est sur le champ de bataille qu’il s’est senti « très inspiré » par le travail des travailleurs paramédicaux de combat. À tel point que lorsqu’il a quitté l’armée britannique après deux décennies de service, il est retourné en Ontario, sa province natale, où il a étudié pour devenir ambulancier.

IMG 1345
Un terrain de jeu toute l’année

Un autre type de « normalité »

Bien qu’il ait vécu des moments difficiles au début en tant qu’étudiant adulte, le fait d’être fantassin lui a « appris à être à l’aise dans l’inconfort », une capacité qu’il a transférée à sa carrière de travailleur paramédical.

Son expérience militaire et ses expériences de vie l’ont « énormément » aidé à obtenir sa certification, et il a été « embauché dès sa sortie de l’école », ce qui lui a permis de découvrir les soins de santé dans le Nord canadien. C’est là qu’il a commencé à traiter des patients à bord d’un aéronef à voilure fixe auprès d’un fournisseur de services de transport médical aérien. En même temps, il a travaillé pour le service régional de soins de santé de North Bay en tant que travailleur paramédical en soins primaires. Il est ensuite devenu ambulancier paramédical terrestre en Nouvelle-Écosse pour les Opérations d’EHS, qui est géré et exploité par Services de santé Medavie pour le compte du ministère de la Santé et du Mieux-être de la Nouvelle-Écosse.

En tant que membre de l’équipe travaillant en rotation dans les communautés du nord du Canada, Doug et ses collègues peuvent diriger les interventions en cas d’événements traumatiques. Cela peut parfois inclure la coordination d’une ambulance aérienne dans des conditions météorologiques difficiles.

Doug se souvient de la fois où il a posé sa paire de gants pendant quelques minutes après avoir soigné un patient, pour constater que les gants s’étaient rapidement fendus à cause du froid extrême. Il se souvient avoir pensé : « Oh, je suis vraiment loin de la vie normale en ce moment. »

Doug travaille actuellement sur des rotations de deux semaines, qu’il peut étendre à quatre semaines.

Pendant ses congés, il peut explorer les vastes paysages enneigés de sa cour et s’adonner à certaines de ses activités préférées, comme la pêche sur glace, la randonnée et la motoneige.

« Pour les gens qui aiment être le plein air, cet endroit est un véritable terrain de jeu. »
IMG 0013
Sa compagne fidèle Nookka

Amie fidèle

Sa compagne de tous les instants est une chienne croisée husky-berger qu’il a adoptée lors de sa première affectation à Fort Hope. Elle s’appelle Nuka (Nookaa), qui signifie « petite sœur » en Inuit.

Doug a également profité de cette occasion pour se familiariser avec la culture et l’histoire des peuples autochtones du nord du Canada afin de mieux comprendre ses patients et d’établir des liens avec eux, notamment en ce qui concerne l’héritage douloureux des pensionnats autochtones.

Il a participé à des pow-wow « très marquants », à des cérémonies de purification, à une marche du Souvenir pour les enfants disparus et les survivants des pensionnats, à une fête de la Journée des familles et à un programme parascolaire pour les jeunes.

« J’ai plus appris sur la sympathie, l’empathie, la gentillesse et la bienveillance envers les autres que partout ailleurs dans le monde. »

Créer des liens et bâtir la confiance dans les collectivités

Muskrat Dam occupe une place particulière dans son cœur. Il a noué des liens forts avec les résidents de cet endroit, comme une aînée et survivante des pensionnats qu’il décrit comme sa « grand-mère adoptive ».

« C’est vraiment agréable quand je les vois (les amis qu’il s’est faits) et qu’ils me disent “bienvenue à la maison”. Ça fait vraiment chaud au cœur. »

Le lien qu’il ressent envers cette communauté est mutuel.

« L’un des plus grands honneurs de ma vie a été de recevoir une plume d’aigle des mains du chef de Muskrat Dam. »

Doug affirme que bâtir la confiance est essentiel pour établir des relations et qu’il a « passé plus de temps à écouter » les patients au cours de ses rotations qu’à « poser des pansements ou donner des médicaments ». Il croit qu’il y aura « toujours un besoin » pour des travailleurs paramédicaux dans le nord du Canada et il voit son avenir ici. « Je mets mes connaissances à profit et, ajoute-t-il en souriant, je peux aller pêcher. »

Son conseil à tous ceux qui envisagent de faire carrière dans le domaine des soins paramédicaux : être flexible et humble.

Répondre à l’appel dans le nord du Canada

Si vous êtes un travailleur ou une travailleuse paramédical(e) en soins primaires ou avancés et que vous aimeriez profiter de cette occasion unique de faire une différence significative dans les communautés nordiques du Canada, visitez la page ssmedavie.com/carrieres ou envoyez un courriel à [email protected] pour obtenir de plus amples renseignements.


Notre mission est d’améliorer le bien-être de la population canadienne.

Medavie est une entreprise offrant des services de santé qui chapeaute Croix Bleue Medavie et Services de santé Medavie. Ensemble, nous travaillons à améliorer la santé des canadiens et à leur fournir un meilleur accès aux soins.