Appuyer le réseau de soutien : Medavie investit dans des ressources pour les familles des premiers répondants


Saviez-vous qu’au moins un Canadien sur neuf recevra un diagnostic d’état de stress post-traumatique (ESPT) au cours de sa vie[1]?

À l’occasion de la Journée de sensibilisation à l’état de stress post-traumatique, Medavie reconnaît le rôle important que jouent les familles dans le soutien des Canadiens et Canadiennes aux prises avec le stress post-traumatique, en particulier celles des premiers répondants, ainsi que le besoin d’appuyer également ces familles.

Le terme stress post-traumatique (SPT) désigne les symptômes très variés causés par le stress ou la détresse pouvant se manifester à la suite d’un événement potentiellement traumatique. Les événements traumatiques sont différents du stress ou de la pression vécus au quotidien. Ils surviennent généralement chez une personne qui a subi une blessure grave ou a été témoin d’une telle blessure, qui a senti que sa vie ou celle de quelqu’un d’autre était en danger, ou qui a assisté à une mort intentionnelle ou accidentelle. Les symptômes varient d’une personne à l’autre, et le fait de vivre un traumatisme ou d’en être témoin n’engendre pas nécessairement un état de stress post-traumatique.

Le terme « état de stress post-traumatique » est le plus utilisé dans les discussions publiques. La présence du mot « état » signifie qu’il s’agit d’un problème médical diagnostiqué cliniquement. Le terme « stress post-traumatique » s’applique quant à lui aux personnes qui présentent des symptômes, mais qui n’ont peut-être pas encore reçu de diagnostic.

Le stress post-traumatique touche non seulement les victimes de traumatisme, mais aussi leur famille et leur réseau de soutien, qu’il s’agisse des personnes habitant sous leur toit, de proches, d’amis ou de toute autre personne jouant un rôle important dans leur vie.

Par l’intermédiaire de la Fondation Medavie pour la santé, Medavie s’associe au Centre d’excellence sur le trouble de stress post-traumatique (TSPT) et les états de santé mentale connexes pour créer un centre de ressources en ligne qui comprendra des outils multimédias personnalisés et élaborés conjointement, ainsi qu’un répertoire de programmes et de services liés à l’ESPT et destinés aux premiers répondants et à leur famille.

Les premiers répondants, les militaires et les vétérans sont touchés de façon disproportionnée par le SPT en raison de la nature de leur travail. Parmi les personnes les plus exposées au risque de souffrir de SPT figurent les travailleurs paramédicaux, les pompiers professionnels et volontaires, les policiers, les gestionnaires d’urgences dans les collectivités autochtones, le personnel de recherche et de sauvetage et les employés de communication de la sécurité publique (opérateurs du service 911 et répartiteurs).

Les proches sont souvent les premiers à remarquer les signes précoces du SPT. Ils peuvent être déterminants pour garantir l’accès aux soins des premiers répondants et pour aider les victimes de l’ESPT à améliorer leur bien-être. Les familles des premiers répondants font elles-mêmes face à d’immenses pressions.

« Le Centre d’excellence a un mandat de recherche et d’éducation visant à améliorer les services et le soutien en santé mentale fondés sur des données probantes pour les vétérans de l’armée et de la GRC et leurs familles, a déclaré Patrick Smith, Ph. D., président et directeur général du Centre d’excellence sur le trouble de stress post-traumatique (TSPT) et les états de santé mentale connexes. Maintenant que notre mandat général est en place, notre association avec Medavie nous permettra d’améliorer la capacité des personnes, des organisations et des professionnels de la santé à comprendre, à prévenir et à traiter l’ESPT et les problèmes de santé mentale connexes au sein de la communauté des premiers répondants. »

« Maintenant que notre mandat général est en place, notre association avec Medavie nous permettra d’améliorer la capacité des personnes, des organisations et des professionnels de la santé à comprendre, à prévenir et à traiter l’ESPT et les problèmes de santé mentale connexes au sein de la communauté des premiers répondants. »

Dr Patrick Smith

« La mission de Medavie est d’améliorer le bien-être de la population canadienne. C’est pourquoi les premiers répondants et les familles touchés par le stress post-traumatique représentent une des causes fondamentales de notre fondation, affirme Bernard Lord, chef de la direction de Medavie. Nous sommes déterminés à faire en sorte que les membres de la communauté des premiers répondants, peu importe le rôle qu’ils occupent, sachent où trouver le soutien et les services qui leur sont offerts, à eux et à leurs êtres chers. »

« Nous sommes déterminés à faire en sorte que les membres de la communauté des premiers répondants, peu importe le rôle qu’ils occupent, sachent où trouver le soutien et les services qui leur sont offerts, à eux et à leurs êtres chers. »

Bernard Lord

Pour en apprendre davantage sur l’ESPT, y compris les symptômes et les endroits où trouver de l’aide, veuillez consulter :

Le Centre d’excellence sur le trouble de stress post-traumatique (TSPT) et les états de santé mentale connexes :

Institut canadien de recherche et de traitement en sécurité publique :

[1]Agence de la santé publique du Canada : Cadre fédéral relatif au trouble de stress post-traumatique (TSPT) : reconnaissance, collaboration et soutien.

Notre mission est d’améliorer le bien-être des Canadiens.

Medavie est une entreprise offrant des services de santé qui chapeaute Croix Bleue Medavie et Services de santé Medavie. Ensemble, nous travaillons à améliorer la santé des canadiens et à leur fournir un meilleur accès aux soins.