Les infirmiers et infirmières s’investissent de tout cœur dans les soins de santé

Lorsque l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a proclamé 2020 « Année internationale des sages-femmes et du personnel infirmier », en souvenir du 200e anniversaire de naissance de Florence Nightingale, personne n’aurait pu imaginer que cette année, partout sur la planète, les yeux seraient tournés vers les infirmières et infirmiers qui luttent avec courage et dévouement contre une pandémie mondiale.

Plus important groupe de professionnels de la santé au Canada (chaque jour, 431 000 infirmières et infirmiers réglementés offrent soins et réconfort aux Canadiens, en première ligne comme en arrière-scène), le personnel infirmier joue un rôle crucial dans la réponse du pays face à la pandémie, tant au sein du système de soins de santé public que du secteur des régimes privés de soins de santé.

Le personnel infirmier est présent dans différents milieux, des soins cliniques aux soins à domicile, en passant par les soins numériques, apparus plus récemment. À l’échelle de notre entreprise, des infirmiers autorisés, des infirmiers auxiliaires autorisés et d’anciens infirmiers mettent leurs compétences et leur formation au service de la santé des Canadiens et d’un meilleur accès aux soins. On les trouve aussi bien dans nos bureaux que dans les ambulances aériennes et terrestres et les centres de communication. Les infirmières et infirmiers employés par Medavie fournissent les services essentiels suivants, entre autres :

  • formuler des recommandations cliniques dans le cadre de l’élaboration des solutions de régimes de soins de santé et d’assurance médicaments;
  • évaluer les demandes de règlement d’assurance voyage provenant d’adhérents qui sont victimes d’une maladie ou d’une blessure à l’étranger, à titre d’infirmières et infirmiers-conseils;
  • gérer les demandes de prestations d’invalidité pour aider les adhérents à recouvrer la santé et reprendre le travail rapidement, en toute sécurité;
  • tisser des relations avec les clients et répondre à leurs besoins, à titre de gestionnaires de compte;
  • s’occuper des contrats avec le gouvernement fédéral, y compris des garanties d’assurance médicaments et de soins dentaires pour les nouveaux arrivants au Canada;
  • offrir un encadrement clinique au personnel clinique du Programme extra-mural (PEM) relativement à la planification des soins;
  • donner des soins directs aux patients à leur domicile, en tant que membres du personnel infirmier du Programme extra-mural;
  • offrir des soins aux malades en phase critique, tant sur la terre ferme que dans les airs, à titre d’infirmières et infirmiers de vol en soins intensifs;
  • répondre aux appels téléphoniques liés à la santé reçus par la ligne 811, 24 heures par jour, en tant qu’infirmières et infirmiers d’Emergency Medical Care.

Pour souligner l’Année internationale des sages-femmes et du personnel infirmier et la Semaine nationale des soins infirmiers, qui a lieu du 11 au 17 mai au Canada, nous souhaitons vous présenter trois employées de Medavie qui font profiter l’entreprise de leur vaste expérience et de leur grande expertise comme infirmières, ainsi que de la compassion inhérente à leur profession. Elles figurent parmi les 6 400 hommes et femmes composant la main-d’œuvre de Medavie, qui se consacrent tous à l’amélioration du bien-être général des Canadiens et qui travaillent ensemble pour un Canada en meilleure santé.

Nous les avons invitées à nous dire dans leurs propres mots pourquoi elles sont devenues infirmières et ce qu’elles aiment dans leur carrière chez Medavie. Voici ce qu’elles avaient à dire.

Julie Michaud, infirmière de vol en soins intensifs, Ambulance Nouveau-Brunswick (ANB), Services d’ambulance aérienne
Julie a commencé ses études à l’Université de Moncton dans un programme général de sciences de la santé, puis elle s’est orientée vers les soins infirmiers. Elle a obtenu un baccalauréat en sciences infirmières et a entamé sa carrière à l’urgence de l’Hôpital de Moncton. En 2015, cherchant un peu de changement, elle s’est tournée vers le programme d’ambulance aérienne de l’entreprise Ambulance Nouveau-Brunswick. Elle travaille depuis comme infirmière de vol en soins intensifs. Elle continue également à travailler occasionnellement au service d’urgence, en plus d’enseigner la traumatologie dans le Programme de traumatologie du Nouveau-Brunswick.

J’ai toujours su que je voulais travailler dans le domaine de la santé, mais je ne savais tout simplement pas quelle profession exercer. Le diplôme en soins infirmiers était un excellent point de départ et m’offrait des possibilités d’emploi infinies. Quand j’ai commencé à travailler comme infirmière, j’ai su que j’avais trouvé ma place.

Le programme d’ambulance aérienne assure le transport médical des résidents malades ou blessés du Nouveau-Brunswick qui nécessitent des soins intensifs. Notre équipe comprend deux IA pour un patient, ce qui garantit que les patients reçoivent les meilleurs soins qui soient lors du transport vers ou en provenance d’un hôpital. Nous prodiguons également des soins intensifs en vol. Il arrive parfois que nous transportions des patients qui doivent consulter des experts à l’extérieur de la province, mais qui sont peut-être trop malades pour faire le trajet par voie terrestre. Nous ramenons également en établissement des résidents du Nouveau-Brunswick après qu’ils ont reçu les soins nécessaires ailleurs que dans leur hôpital d’origine. Un transfert prend généralement environ quatre ou cinq heures, en fonction du diagnostic du patient et de sa destination, et selon le jour, nous effectuons environ deux ou trois transferts pendant notre quart de 12 heures. Après le décollage, nous pouvons voler toute la journée, sous toutes sortes de conditions climatiques. Nous devons toujours être prêts, c’est-à-dire que nous devons bien nous nourrir et nous hydrater, et boire du café, en prévision de longs quarts de travail.

C’est certainement le meilleur emploi pour une infirmière parmi ceux dont j’ignorais l’existence. Je travaille avec une équipe exceptionnelle qui veille à ce que les personnes gravement malades reçoivent les meilleurs soins possible pendant leur transport d’un établissement à un autre. Notre champ de pratique est vaste, et nous jouissons d’un haut niveau d’autonomie et d’indépendance. Nous recevons une formation continue afin de maintenir un niveau élevé de compétences cliniques. Nous avons l’occasion de rencontrer des professionnels de la santé de partout au Nouveau-Brunswick et d’autres provinces, et de travailler avec eux. Être une infirmière de vol est un métier exigeant, parfois imprévisible, mais aussi très gratifiant.

Teresa Irving, infirmière autorisée, Programme extra-mural du Nouveau-Brunswick
Teresa s’est intéressée à la profession d’infirmière grâce à sa mère, qui a eu une énorme influence sur elle. Elle est diplômée de l’Université du Nouveau-Brunswick, où elle a obtenu un baccalauréat en sciences infirmières en 1992. Après l’obtention de son diplôme, Teresa a commencé à travailler à temps partiel en pédiatrie à l’Hôpital du comté de Charlotte, à St. Stephen, au Nouveau-Brunswick. Depuis, sa carrière l’a amenée à exercer dans de nombreux domaines des soins infirmiers, notamment les soins médicaux et chirurgicaux et les soins de maternité, avant de passer les 10 années suivantes au service d’urgence de l’Hôpital du comté de Charlotte. Teresa a débuté à son poste actuel au sein du Programme extra-mural il y a 12 ans, en travaillant à l’extérieur de l’unité de St. Stephen.

Il est formidable de travailler au sein du Programme extra-mural. Nous faisons un bon travail en tant qu’équipe interdisciplinaire en fournissant d’excellents soins à nos clients. On apprend à connaître les clients et les familles tout en prodiguant des soins exceptionnels.

Grâce à la variété de clients que je visite, chaque journée est différente. Je peux en voir de toutes sortes : d’un client confiné à la maison qui est seul et qui a besoin d’une évaluation générale à un client qui a un pansement ou qui doit prendre des médicaments par voie intraveineuse, en passant par un client qui est en fin de vie à la maison. Voilà ce qui rend le travail intéressant au sein du Programme extra-mural : il n’y a pas deux jours pareils.

Tracey Armstrong, chef de service, Contrat d’IRCC/Centre d’autorisation médicale (pharmacie/soins dentaires), Croix Bleue Medavie
Infirmière depuis plus de 28 ans, Tracey Armstrong a commencé sa carrière à l’unité des soins intensifs du Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont de Moncton, avant de se joindre à la nouvelle Unité d’autorisation spéciale (UAS) de Croix Bleue Medavie responsable des programmes administrés pour le gouvernement fédéral, en 1998. Jeune mère, elle était en quête d’une carrière enrichissante offrant un bon équilibre entre le travail et la vie personnelle, afin de passer du temps de qualité avec sa famille, qui allait bientôt s’agrandir. Aujourd’hui, elle est à la tête des équipes Pharmacie et Soins dentaires du Centre d’autorisation médicale (CAM), qui sont responsables de prendre des décisions concernant les besoins en matière de santé pour les produits exigeant une autorisation. L’objectif principal de ces équipes est d’assurer l’obtention de résultats positifs en matière de soins de santé grâce à l’évaluation de cas en ligne.

Je suis devenue infirmière parce que j’aime aider les gens. Je voulais une carrière qui aurait un effet important sur la vie des autres. La profession d’infirmière offre des possibilités d’emploi dans des domaines très variés, tant au sein du secteur public que du secteur privé, et elle m’a ouvert tellement de portes.

J’étais attirée par les soins intensifs, et j’ai passé les premières années de ma carrière à travailler dans les domaines des soins intermédiaires en cardiologie et des soins intensifs chirurgicaux.

Mon expérience dans le domaine des soins intensifs m’a préparée à travailler dans l’environnement dynamique de l’Unité d’autorisation spéciale. En tant que l’une des gestionnaires des Programmes administrés pour le gouvernement fédéral, je suis responsable d’une équipe comprenant 24 IA et 9 IAA, en plus d’autres professionnels de la santé.

Je suis fière du travail accompli au quotidien par mon équipe. Ces infirmiers et infirmières s’appuient sur leur propre expérience en milieu hospitalier ou communautaire afin d’assurer le meilleur résultat possible pour les clients que nous servons.

Travailler comme infirmière à Croix Bleue Medavie a été pour moi un défi et m’a permis de faire évoluer ma carrière. Je suis très fière de ma profession d’infirmière et de mes collègues en soins infirmiers. La profession d’infirmière est depuis longtemps reconnue comme l’une des professions qui inspirent le plus confiance, et chaque infirmier ou infirmière de mon équipe mérite cette reconnaissance.


Comme ces récits le prouvent, les infirmiers et infirmières s’investissent vraiment de tout cœur dans les soins de santé. Alors que nous célébrons la Semaine nationale des soins infirmiers, montrons au personnel infirmier à quel point il est important pour nous. Joignez-vous à nous pour les remercier d’être là quand le monde a besoin d’eux – en ces jours difficiles – et chaque jour. Aimez et partagez nos messages sur les médias sociaux, et partagez le mot-clic #MerciDeToutCoeurAuxTravailleursDeLaSanté. Les infirmiers et infirmières, et tous les autres professionnels de la santé, méritent vraiment nos remerciements.


Notre mission est d’améliorer le bien-être des Canadiens.

Medavie est une entreprise offrant des services de santé qui chapeaute Croix Bleue Medavie et Services de santé Medavie. Ensemble, nous travaillons à améliorer la santé des canadiens et à leur fournir un meilleur accès aux soins.